Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

On a parfois tendance à en oublier une ! Et oui notre bonne et ancestrale pompe manuelle !

Essayons de décortiquer cette pompe à eau…

La pompe manuelle doit son nom à sa forme. C’est parce qu’elle est munie d’un bras pivotant, devant s’actionner à la force de votre bras, qu’on la nomme ainsi.

 

Composition d’une pompe à main :

Un corps de pompe

Un bras lié à un piston

 

Composition du piston :

 d’une tige

Permet de faire la liaison avec le bras de la pomp

d’un godet

Permet d’assurer l’étanchéité lorsque l’eau s’élève dans la colonne de la pompe

d’un clapet en caoutchouc

permet le passage de l'eau

 

Fonctionnement :

 

Ici, rien d’électronique, vous devez bien vous en douter ! Il s’agit d’un système mécanique permettant à l’eau de remonter. En effet, le bras de la pompe à main est relié à un piston. Ce dernier exerce une pression forçant l’eau à remonter.

La pompe fonctionne  à partir du mouvement effectué par le bras.

> S’il est en bas, alors le piston est en haut, conséquences :

- le piston en haut permet de bloquer toute entrée d’air pouvant impacter la pression. SI l’air venait à pénétrer sous le piston, alors l’eau redescendrait de suite.

- La dépression est conservée grâce au clapet du piston qui est bien évidemment fermé.

- Et l’eau peut ainsi remonter dans le corps de pompe puisque le clapet du bas est ouvert !

 

> A contrario, si le bras est en haut, alors le piston est en bas, conséquences :

- Le clapet du bas est alors fermé et le clapet du haut ouvert. L’eau pompée lors de la première action ne peut plus s’enfuir.

- En exerçant cette pression avec le piston, l’eau peut alors s’élever dans la colonne pour être distribuée par le bec verseur.

 

Un jeu d’enfant non ?

Bon si vous n’avez pas tout compris vous pouvez aussi vous rendre sur la rubrique Pompe manuelle de ce site : il y a des schémas très bien expliqués !

 

Partager cette page

Repost 0
Published by